Rechercher
  • YogaByEva

Virabhadrasana I, II et III - Le Guerrier 1, 2 et 3.

« Vira » signifie « héros », « bhadra » peut se traduire par « vertueux ».


A l’origine une histoire:


Le dieu Shiva avait pour épouse Sati. Daksha, le père de Sati, n'approuvait pas cette union. Un beau jour Daksha décida d'organiser un sacrifice pour honorer tous les dieux, sauf Shiva.

Sati demanda à son père de les inviter elle est son époux mais Daksha refusa. Désespérée, Sati se jeta dans le feu qui devait servir à la cérémonie ( je vous l´accorde, ce n’est pas gai mais ça finit bien!).

Shiva, en colère et malheureux d'avoir perdu sa femme, créa alors un guerrier du nom de Virabhadra pour laver l'affront de Daksha. Le guerrier se rendit au lieu du sacrifice et décapita le père de Sati (bon là, c’est encore moins gai mais attendez ...). Il ramena le corps de Sati dans la demeure de Shiva, en haut de l'Himalaya, auprès de son mari.

Grâce à son courage, à sa persévérance et à sa foi en Shiva, il a réussi à accomplir cette tâche difficile et en fut honorer.


Aujourd’hui pratiquer Virabhadrasana :

À priori, la voie du yoga qui prône la non-violence (ahimsa) n'est-elle pas éloignée de tout aspect guerrier ?

Oui et non car ne doit-on pas affronter bien des démons (souvent intérieurs) avant de parvenir à atteindre la libération ?


Passons aux asanas 😊


Virabhadrasana I, II et III.



Pensez à faire côté droit et côté gauche , les mains paume contre paume en fin de posture, le genou de devant bien plié en Guerrier 1 et 2 formant un angle droit, serrez bien la sangle abdominale pour protéger votre dos et enfin, pensez à respirer profondément, calmement par le nez dans chaque asana .


Bienfaits :


- développe ancrage et équilibre.

- permet de développer ténacité et volonté. - amélioration de la confiance en soi.

- étirement bas du corps en particulier la sangle abdominale .


Namasté 🙏🏻

7 vues